Catégorie : A la une

08 Jan 2016
Digiconversion l'actualité digitale

Un nouveau site d’actualités digitales: Digiconversion

Le monde digital se meut et mute rapidement.  Cela en fait un sujet passionnant et varié composé d’actualités quotidiennes.  Digiconversion est un portail récent qui reprend chaque semaine toutes les informations du moment.

Actualités digitales

Transformation digitale

Que cela soit les plus grandes entreprises, les start-ups ou même le gouvernement français avec son projet « Noé » sur les nouvelles opportunités économiques que représentent les nouvelles technologies et le Web, tous les acteurs du tissu commercial et non commercial se bousculent pour accueillir cette transformation profonde des méthodes de fonctionnement économique.

L’ubérisation est d’ailleurs devenu en quelques mois une crainte prise très au sérieux par les industries traditionnelles qui perçoivent la digitalisation comme un risque autant qu’une opportunité.  Les retardataires risquent de souffrir de l’entrée rapide de nouveaux concurrents bousculant les services conventionnels.  Les start-ups savent elles naître et mourir alors que les dinosaures ne savent pas faire face à cette menace si vive, voire violente.

 

Crises digitales

Digiconversion l'actualité digitaleCela nous amène à un deuxième sujet que Digiconversion traite: la gestion de crises que créé le Web. Les entreprises font régulièrement face à leur propre manque de connaissance et compétence du Web. Elles savent aujourd’hui l’importance d’être présente sur Internet mais ne savent pas ce qu’elles doivent proposer. Entre réseaux sociaux, sites corporatifs, sites de vente en ligne, blogs, vidéos, elles multiplient les tentatives et les échecs. Bien évidemment, de plus en plus de problèmes de sécurité des données se posent et la cybercriminalité explose.

 

Les moteurs de recherche

moteurs-de-rechercheDigiconversion s’intéresse aussi à l’actualité des moteurs de recherche qui connaissent une mutation rapide avec la mort de certains dont Yahoo! et le combat de Google qui écrase le marché mais ressent déjà les limites de son modèle, ne perçant pas dans le monde des réseaux sociaux.

Vous l’avez compris, Balyst est fan de Digiconversion et vous recommande chaudement de vous inscrire!

08 Jan 2016
Balyst devient Angie Engage

Balyst devient Angie Engage

Après 5 ans de conseil en équipe de freelances, Balyst lance une société de Conseil en création et gestion d’audiences digitales en partenariat avec le groupe de communication éditoriale Angie et devient Angie Engage.

Balyst devient Angie Engage

L’Agence de communication Angie à Paris

Le groupe Angie, c’est une agence de conseil en communication établie en 1988 à Paris et qui accompagne 22 des groupes du CAC 40 français.  Son équipe de 135 collaborateurs donne du pouvoir aux contenus digitaux diffusés par ses clients.  C’est aussi un chiffre d’affaires de 24 000 000 d’euros et des services certifiés ISO 9001 depuis 2004 et 14001 depuis 2010.

Une offre de création et gestion de trafic Web et Webmarketing

  • Audits techniques SEO de sites Web,
  • Audit d’engagement et conversion de sites Web,
  • UX et optimisation de design et parcours Internaute pour une conversion en ligne améliorée.
  • Gestion de campagnes « Pay Per Click » en ligne et SEA  (Google Adwords et son réseau « display », Twitter Advertising, Linkedin Advertising, Facebook Ad…),
  • Accompagnement en transfert d’URL, changement de nom de domaine, ouverture multilingye de sites Web,
  • Monitoring quantitatif et qualitatif en fonction des besoins réels de client pour une communication interne et externe (Google Analytics, MOZ, Xiti, Piwik…),
  • Formations en SEO, SEA et parcours utilisateur.

De nouveaux bureaux pour ses consultants

Afin d’accueillir une croissance rapide, Angie Engage a loué des bureaux de 230 m² dans le centre de Prague à 50 mètres de la Vieille Place.  Actuellement une offre d’emploi de Consultant SEO Senior.


Bureaux Angie Engage

Adresse Angie Engage: Melantrichova 17b Prague 1 (Prague 1) code postal: 110 00 Staré město (Vieille ville), République tchèque

Comment s’y rendre depuis Národní Třída (metro et arrêt de tramway)

  1. aller jusqu´à la rue Narodní,
  2. tenez-vous face droite de la rue Národní puis tourner a droite,
  3. vous voyez T-mobile? continuez tout droit sur la petite place Uhelný trh,
  4. A la fin de Uhelný trh, tournez dans la rue Havelská,
  5. Quand vous arrivez sur la rue Melantrichova, tournez à gauche pour trouver le numero 17b de bâtiment.

Comment s’y rendre depuis le metro Můstek B:

  1. sortez rue du 28. Října
  2. trouvez la rue Na Můstku (sur votre gauche) et approchez vous du magazin New Yorker
  3. continuez tout droit jusqu’au Melatrichova 17b.

Au coin de la rue Melantrichova et Michalská trouvez n°17b/19 sur le bâtiment et tournez à gauche dans l´arcade.

 

 

 

15 Avr 2015

Le webzine, toujours d’actualité pour les grandes sociétés

webzineInternet évolue vite, très vite, souvent plus vite que ce que les départements de communication n’arrivent à gérer.  Twitter, pages Facebook, LinkedIn, Instagram, géolocalisation, versions mobiles, HTTPS donnent à tous un travail titanesque d’apprentissage mais aussi de mise en place (sans parler des investissements).

Dans ce relatif chaos, à l’évolution fulgurante, une stratégie Web solide est nécessaire pour définir les priorités des entreprises mais surtout les axes d’évolution à maîtriser.  Quelles solutions s’offrent à elles?

Le site corporatif

Le site corporatif est nécessaire, voire vital, à toute entreprise.  S’il est vrai que certains font le pari de la page sur réseaux sociaux uniquement, il semble que le site corporatif est le meilleur endroit pour présenter les principaux services ou produits de la société, communiquer avec ses éventuelles actionnaires ou candidats.  C’est aussi le meilleur endroit pour présenter sa présence géographique et ses filiales locales ou internationales.  Je recommande d’avoir un nom de domaine avec un historique et de faire évoluer le contenu sur tous les éléments stables de la société avec une mise à jour mensuelle.

Les blogs corporatifs

blogs-corporatifsPour diffuser du contenu plus « frais » et plus léger, il est bon d’avoir un blog corporatif où la société peut diffuser des actualités à la semaine.  C’est aussi l’occasion de partager des informations sur un ton plus léger (jeux concours, informations locales…).  Mettez en place toutefois une réelle procédure de publication qui, même ralentie, se doit d’être régulière.

Le Webzine corporatif

Là, subtile différence avec le blog corporatif, le Webzine peut être défini comme une version électronique d’un magazine sur le Web.  Il est bon d’ailleurs qu’il soit d’ailleurs la projection digitale d’une version papier existante.  Certains textes peuvent être reproduites entièrement (quelle mine sous exploitée de contenu !) mais d’autres devront être adaptés aux techniques d’écriture pour le Web.  Pensez à ajouter des entêtes de section (hn) pour rendre lisible du contenu.  Ajoutez aussi des informations plus courtes et percutantes, le lecteur doit pouvoir ajuster sa lecture à son temps disponible.

Quelques exemples de Webzines

Afin d’illustrer mon idée, voici l’exemple de deux Webzines corporatifs dont j’analyse la stratégie.

Evolutif! le Magazine de la construction modulaire

Il s’agit ici d’une publication de la société Algeco pour publier des interviews d’utilisateurs ou d’acheteurs, ses actions sociales mais aussi montrer des exemples exceptionnels de mises en place de ses produits, des batîments modulaires.  C’est aussi un bon lien, moins corporatif que son site institutionnel, avec les réseaux sociaux, les partages en ligne et autre.  J’imagine que la partie de contacts « demandez un devis » est utile, voire nécessaire, mais j’imagine que le but premier est d’établir un lien communiquant semi professionnel avec justement les professionnels qui utilisent chaque jour ses préfabriqués.   Finalement, je décèle un message rassurant coté sécurité pour les utilisateurs.  Algeco aborde ainsi un élément sensible de manière informelle et permet de réduire une perception de risque certainement infondée.

News CCFT, les actualités de la Chambre de commerce franco-tchèque

La CCFT elle, a une longue histoire de publication papier d’un magazine franco-tchèque sur les actualités des relations économiques entre la France et la République tchèque.  Ce magazine, Contact, fournit de belles archives de contenus autrement invisibles sur le Web et pourtant uniques, rédigés par des professionnels.  C’était pour la Chambre, l’occasion de capitaliser sur un travail couteux et de qualité et d’en faire profiter ses membres mais aussi le grand public par la mise en place d’un Webzine au ton plus léger et aux thématiques plus larges que celles abordées sur son site institutionnel.

 

 

07 Avr 2015
Comment optimiser ses envois Mailchimp

Bien créer sa newsletter avec MailChimp en 9 points

MailChimp est un formidable outils de création de mail, et vous pouvez facilement vous en servir pour créer votre newsletter par exemple. Nous l’utilisons d’ailleurs pour notre newsletter mensuelle sur Indusio.fr.

Comment optimiser ses envois Mailchimp
Cependant, comme tout outils, il existe différentes subtilités qui vous permettront d’utiliser au maximum de ses capacités MailChimp.

1. Faciliter l’inscription à votre newsletter

Votre formulaire d’inscription devrait être très facilement visible, que ce soit sur votre site internet, sur votre blog, sur vos réseaux sociaux, ou à n’importe quel endroit où vous pourrez insérer votre code de formulaire et rassembler des adresses mail. N’hésitez pas à sortir des sentiers battus ! Vous pouvez consulter ce que propose MailChimp ou les nombreux plugins de WordPress afin de trouver de l’inspiration.

2. Récompenser vos nouveaux inscrits

Être créatif dans le placement de votre formulaire d’inscription n’est pas suffisant. Il faut que vous fassiez comprendre à vos visiteurs ce que pourrait leur apporter leur inscription à votre newsletter, voire ne pas hésiter à les inciter en leur proposant un coupon de réduction, un échantillon, le premier chapitre du livre que vous publiez bientôt etc… Ce que vous proposez dépendra évidemment de ce dont traite votre site internet ou blog.

3. Paramétrer et personnaliser vos listes MailChimp

mailchimp-technique-envoiCeci vous permettra d’accumuler des données que vous pourrez ensuite directement utiliser pour des campagnes marketing ciblées. Les dates de naissance ou domaines d’intérêts par exemple, vous permettront de souhaiter un joyeux anniversaire, le tout accompagné d’une offre individualisée. Le même principe est envisageable avec une offre adaptée aux domaines d’intérêts de la personne.

4. Personnaliser l’aspect et “l’âme” de vos formulaires d’inscription et mails selon votre entreprise, en accord avec votre “Brand marketing”.

Le résultat se doit d’être en accord avec le thème, les couleurs, et l’ambiance de votre site ou blog. Le rendu devrait être cohérent, lisse et poli. Votre mail est le canal qui vous permet de faire revenir vos visiteurs, alors il se doit d’avoir une image positive.

5. Utiliser les fonctionnalités exclusives à la version payante

Certaines possibilités, comme la réponse automatique par exemple, sont limitées à la version payante de MailChimp. Vous pouvez également envisager d’engager un expert de la CRM (Customer relationship management – Gestion de la relation client), afin de mettre toutes les chances de votre côtés, et vous assurer un retour sur investissement.

6. Vérifier l’intégration de MailChimp

MailChimp peut s’intégrer avec Google Analytics, Highrise, Freshbooks, WordPress etc… Ces intégrations très pratiques vous permettront de gagner un temps précieux et de vous assurer que vos listes soient mises à jour en continu, afin de vous débarrasser de vos problèmes d’adresses plus valables.

7. Bien gérer ses templates

Vous devrez ainsi avoir une série de templates pré-designés, rendue possible grâce à la très bonne gestion des templates que propose MailChimp. Vous économiserez votre temps et aurez la possibilité d’envoyer des mails selon ce que nécessite la situation (anniversaires, réductions, nouveaux articles etc…)

8. Jouez la social !

mailchimp-bouton-envoi-mailingConnectez MailChimp avec vos comptes Twitter et Facebook, ceci permettant de publier sur vos réseaux sociaux de manière automatique ce que vous envoyez via MailChimp, afin de maintenir au courant de vos actualités les personnes qui vous y suivent sans pour autant être inscrits à votre newsletter.

9. Mettez au point une stratégie d’email marketing et tenez vous y !

Un contenu consistant est essentiel afin de ne pas perdre votre public et le maintenir “engagé”. Que ce soit au niveau du contenu ou du rythme d’envoi, un usage cohérent de MailChimp est à préconiser.

On sait bien chez Indusio que c’est en forgeant qu’on devient forgeron, et c’est bien évidemment applicable à votre usage de MailChimp. Créez, mettez au point, et envoyez de jolies campagnes d’email ! Lancez vous et développez votre marketing !

 

Article rédigé par Corentin du site Indusio, spécialisé dans les offres d’emplois de la métallurgie.

12 Sep 2014

Cibler un pays pour promouvoir une thématique ciblée

Il est très naturel pour le gestionnaire d’un site de vouloir acquérir un maximum de visibilité, d’avoir un trafic à faire pâlir les concurrents, un rang Alexa qui indique que son site est la référence de la thématique et de recevoir des cessions du monde entier.

Et oui, Félicitations! Des visites, c’est très important et constitue un des principaux indicateurs clés de performance.

Des visites, c’est bien, des visites ciblées c’est mieux

Oui, avoir un maximum de visites, c’est bien, ca flatte l’ego… mais cela ne suffit pas. C’est un but intermédiaire qui réflète une compétence de référencement certaine mais le but réel, l’objectif ultime, c’est d’avoir des visites ciblées. Ce sont elles qui vous feront atteindre le but ultime: développer la notoriété auprès de votre cible spécifique, informer votre auditoire réel, convertir en ventes pour votre boutique en ligne.

Un ciblage universel, mondial, continental, national, régional ou local

Il est donc primordial de bien définir sa Clientèle, celle avec un grand « C » puis ensuite vos clientèles secondaires. Le Responsable e-Marketing doit donc savoir s’il cherche à rejoindre une clientèle:

  • Universelle: là, vous voulez que tous les internautes vous trouvent quelque soit leur origine, genre, âge, ou interêt.  C’est de moins en moins vraisemblable aujourd’hui et, Local Google oblige, de plus en plus difficile à atteindre.  Même les plus gros tels qu’Amazon n’ont que peu d’intérêt à ce que des internautes voient leurs produits s’ils ne peuvent les acheter par exemple.  Je ne devine que les quelques Microsoft, Google ou Coca-Cola qui peuvent se fixer ce type de cible,
  • Mondiale: la nuance est subtile avec la clientèle universelle.  Dans ce cas, vous avez des clients dans un maximum de pays, prévoyiez quelques conversions sur des pays Juste le monde entier!secondaires ou de futures conquêtes dans le cadre d’une stratégie d’expansion universelle.  Vous avez besoin de notoriété de marque.  Un exemple que nous connaissons bien chez notre principal client, Exapro, c’est la vente de machines industrielles.  Tout pays a un besoin, à un moment ou un autre de machines.  Toutefois, gros bémol, vous ne pensez pas vendre quotidiennement au Mali.  C’est juste une opportunité d’y exporter un équipement de temps en temps.
  • Continentale: voilà, vous commencez déjà à cibler un regroupement de pays, votre marketing s’affûte mais reste encore assez vague.  Là, on parle d’un produit assez spécifique qui s’exporte bien, s’envoie par la poste ou d’un sujet à thématique qui peut être utile à tous, du style « comment optimiser l’utilisation de votre Samsung Galaxy »,
  • Nationale: vous voilà certainement dans le vif du sujet.  Vous n’écarterez peut etre pas des contacts internationaux mais ce qui vous fait vivre, c’est le pays où vous vendez réellement.  Par exemple, vous vendez des livres techniques en français et pouvez les expédier en Suisse ou au Québec mais les frais postaux sont généralement prohibitifs pour cette clientèle.
  • Régionale: Vous devenez très spécifique car votre produit concerne certainement un déplacement physique.  Pas la peine que les clients de l’autre bout du pays surfe sur votre site car ils ne viendront pas faire du cheval dans votre école d’équitation toutes les semaines par exemple.
  • Locale: Vous travaillez dans une ville, personne ne vous commandera une pizza depuis la ville voisine, votre coût de livreur à scooter serait prohibitifs et votre chauffeur n’aime pas prendre l’autoroute sur son deux roues de toute façon.  Tous vos efforts se concentreront sur des positionnements tels que « pizza xville », « livraison pizzas » pour les internautes de Xville.  Vous référencez votre site localement.

Le ciblage géographique ET thématique

Voilà, vous savez à qui vous vous adressez géographiquement, il faut maintenant combiner ce premier paramètre avec celui de votre thématique. Oui, trop souvent, ces Responsables e-Marketing dont nous parlions se contentent de se dire qu’un nombre incroyable de visiteurs trouvent leur site en tapant des mots clés proches de leur produit. Super! Toutefois, la conversion reste mauvaise malgré une ergonomie de site correcte, voir bonne.

Si vous faites partis de ceux là (c’est souvent mon cas) c’est certainement que vous avez mal saisi le sens profond des mots clés choisis. Si un visiteur tape « Recette pizza », il recherche en effet la thématique (passionnante) de la « pizza » mais certainement pas pour vous en commander une. Pareil pour « comment fonctionne Windows 8 pro », l’internaute a très probablement déjà acheté la licence et ne passera pas par votre service de distributeur officiel Microsoft.

Le cas du jour: la « génétique médicale »

Partons sur un cas pratique que nous connaissons bien chez Balyst: la génétique médicale. Splendide thématique, n’importe quel professionnel du référencement se dit que cela va être simple car spécifique… A moins que… non, pas si simple que cela.

Chercheur en génétique versus docteur versus le grand public

« Hajime », vous êtes dans le ring mais vous rendez vite compte qu’il y a de nombreux niveaux à votre thématique qu’est la génétique. Tout d’abord, partons des supers champions, les chercheurs qui font avancer la science au quotidien. Eux, ils parlent un language que le commun des mortels ne comprend pas, ils vous disent, « bien sur, l’épigénétique modifie la fonction d’un gène sans toucher à sa séquence génomique » et vous répondez: « heu oui, bien sûr… ». Puis viennent les docteurs qui sont déjà moins cryptiques mais traitent de sujets sérieux tels que la « drépanochose » ou la « génétique postnatale ». Eux, c’est l’Agence de Biomédecine qui les intéresse, non plus le centre national de recherche génomique suisse.

Puis vient le grand public, celui que traite ces courageux docteurs.  Lui, il ne veut pas entendre parler de charabia de chercheur, ni de jargon médical.  Il veut comprendre en mots simples ce qui l’affecte, quelles sont les bases d’une maladie génétique, comment la dépister et en saisir le mécanique et les implications pour leurs proches ou pour eux même. Il veut un site tel que celui de la même Agence suscitée qui parle simplement des concepts de la génétique médicale.

Cibler vos interlocuteurs et parlez-leur de génétique à leur niveau de compréhension

Vous comprenez donc le concept. Vous avez bien ciblé géographiquement, votre thématique vous aide à reserrer l’étau sur une population plus restreinte mais encore faut-il effectuer l’ultime étape: parler à vos interlocuteurs avec des mots qu’ils comprennent. N’est-ce pas d’ailleurs la base naturelle d’un SEO sein? Vous utilisez les mots-clés que votre cible va taper dans les moteurs de recherche. Avec la génétique, les concernés s’étalent des chercheurs fous aux charlatans vendant des tests génétiques en ligne. Sachez donc bien comment vous vous adresserez à chacun.

Et vous, avez-vous déjà fait de grosses bourdes sémantiques en référencement qui vous faisait passer à coté de votre cible réelle?

 

 

 

 

 

01 Août 2014

WordPress, comment choisir un thème internationalisé

Ayant récemment participé à la création d’un site d’actualités pour la Chambre de commerce franco-tchèque, nous avons été confronté à un difficile choix.  Quel thème WordPress choisir pour un site multilingue en tchèque et en français?

internationalisation-wordpressC’est toujours une tâche difficile que de contenter tout le monde pour la sélection d’un design de blog WordPress.  Tout d’abord, il y a la stratégie générale qui comporte une étude des attentes des visiteurs.  Il faut, à partir de previews, opter pour un style générale, des feuilles de CSS souples et lisibles, structurer en avance les menus, se projeter dans l’ergonomie de lecture et l’expérience utilisateur.

Ensuite, il faut contenter le client qui voudra naturellement de nombreuses fonctions faciles à implanter grâce à la multitude de widgets disponibles sur WordPress mais pas toujours adaptables à des concepts arrêtés.  En effet, jouer dans le code de ses widgets s’avèrent consommateur de temps mais aussi dangereux pour la stabilité du système ou la pérennité du site entier.  Tout comme vous, nous avons perdu de nombreuses fois nos adaptations dans une mise à jour.

 

Thèmes WordPress internationalisé

Voila, vous êtes toutefois arriver à un compromis général et avez sélectionné un thème.  Là, surprise, malgré le fait que le designeur du dit thème assure qu’il a bien internationalisé son produit, vous n’arrivez pas à gérer les langues. Tout d’abord, la gestion des fichiers .mo et .po n’est pas claire.  Vous arrivez à trouver le doc général mais votre widget multilingue place les traductions ailleurs sur votre FTP.  Vous devez alors faire un choix: optimiser une version bilingue car il ne s’agit finalement que de petits textes épars (les catégories, articles passent très bien d’une langue à l’autre).

 

Qu’est l’internationalisation I18N?

Vous devinez donc que l’internationalisation du thème n’a pas été optimisée.  Vous cherchez et trouvez le terme laconique et obscure de I18N.   Est-ce que le design a bien été adapté au format I18N? Mouaif,  vous découvrez que cela veut dire I + 18 lettres et N qui composent le mot « internationalisation ».  Ok, on apprend tous les jours.  C’est donc le procédé requis pour prévoir et implémenter un software ou solution programmée pour facilement l’adapter à différents languages pour une meilleure géolocalisation.  En gros, cela permet de rapidement traduire un texte avec des conditions telles que:

  • accepter les caractères internationaux Unicode (un standard universel qui promeut son ISO / IEC 10646),
  • mettre des espaces supplémentaires pour que d’autres langues tiennent dans vos graphismes, textes, titres (ex. faites une traduction de site d’anglais vers l’allemand et vous comprendrez immédiatement de quoi je parle),
  • faciliter d’ailleurs le graphisme général pour éviter des coûts importants d’infographiste.

cest-beau-internationalisation

Widget multilingue pour WordPress

Vous vous rendez alors compte qu’être I18N ne suffit pas à ce qu’un thème pour être passé en multilingue.  Cela veut en fait dire qu’il est structuré pour que vous le traduisiez dans une langue unique, utilisant les fichiers .po et .mo avec par exemple Poedit.  Il vous faut ajouter un plugin du style de Polylang qui vous permettra de :

  • Faire des équivalences et liens directes entre les pages (passage d’une page profonde à son équivalent dans les autres langues),
  • Gérer certains des widgets pour les doubler et traduire dans chaque langue,
  • Traduire les mini textes qui composent votre site (ex. « commentaire », « liste des résultats »…).

Là, vous rencontrerez aussi pas mal de petits soucis.  Certains des widgets ne seront pas I18N pour deux sous.  Vu la complexité, je reviendrai sur la force de Polylang mais aussi de ses faiblesses et limitations.  Certains d’entre vous remarquerons que je ne parle pas de WPML qui est passé payant aujourd’hui.  En sus, le coût n’est pas léger et je suis toujours surpris des prix pratiqués (79$ pour la première année, puis 39$ par année supplémentaire) pour un service à l’origine gratuit.  Je comprends que tous doivent vivre, surtout lorsque le succès force à recruter non plus des volontaires fans d’open source mais des employés.  Toutefois, cela est relativement prohibitifs pour la plupart de leurs anciens utilisateurs.

Et vous, avez-vous eu de sérieux problèmes pour lancer votre WordPress en multilingue?

15 Nov 2013

Google Analytics: comment exploiter l’outil « Langue »

Google analytics installé, des données exploitables déjà récoltées, vous pouvez maintenant analyser vos statistiques de visites.  Pour ce qui est de vos stratégies linguistiques, vous observerez avec intérêt la fonction Langue d’Analytics.

Les visites par langues

L’interprétation la plus directe reste le taux de visite par langue.  Vous y découvrez la langue du naviguateur de vos visiteurs (attention, cela n’est pas forcément la langue maternelle de l’internaute mais c’est généralement significatif de leur habitude de surf sur Internet).  Certaines langues sont définies simplement par un « fr » ou un « en », certaines seront composées, la deuxième mention précisant le sous-groupe linguistique.  Par exemple « fr-fr » concerne les français de France, « pt-br » le brésilien etc.  Cela peut vous être utile afin de définir le style de langue à employer.

Définir sa stratégie de langue grace à Analytics

 

Si vos services ou produits s’adressent à une cible internationale, sans restriction (ex. téléchargement d’un programme ne présentant pas les même limites d’une boutique en ligne livrant au national), vous pourrez rapidement regrouper les différentes statistiques par grandes familles de langue.  Vous pouvez toujours télécharger les données affichées de Google sous Excel pour les travailler.

Sinon, vous aurez intérêt à faire un recroisement avec la localisation pour exploiter plus en détail la finesse de chaque segment.

 

Croiser vos statistiques de Langue et Pays

Pour recouper les langues utilisées par vos visiteurs et leur localisation nationale, il vous suffira d’ajouter une variable secondaire Visiteurs > Pays/Territoire.

 

analytics croisement langue pays

Ainsi, vous pouvez conclure que vos visiteurs anglophones sont principalement américains.  Vous pourrez donc prévoir une version adapté pour l’anglais américain plutôt qu’à celui d’Angleterre ou d’Australie.

Vérifier le niveau de qualité des visites par langue

Le simple montant de visiteurs ne fera pas forcément de votre site un grand succès commercial.  Voici quelques points à observer durant l’étude de chaque famille Langue/Pays:

  • Nouvelles visites – Pourcentage d’internautes visitant pour la première fois votre site, il est utile pour adapter votre ergonomie.  Si le chiffre est élevé, vos premières pages d’entrées devront rester simples, claires et avec des choix restreints.
     Attention, votre but sera de trouver un bon équilibre pour votre activité.  Si vous souhaitez faire un maximum de vente unique (téléchargement du même software dont je vous parlais ci-dessous), vous devrez chercher à maximiser le taux de nouveaux visiteurs par des actions promotionnelles ou votre positionnement sur des mots clés populaires.  Si au contraire vous voulez que les internautes s’habituent à acheter dans votre boutique en ligne, c’est un pourcentage faible que vous viserez mais avec des taux de conversion répétée élevés,

analytics-visiteurs-uniques

  • Taux de rebond – Pourcentage de visiteurs quittant votre site dès la page d’arrivée.  Là, et à part de très rares cas où votre site ne donne qu’une information unique (« appelez nous de suite »?), il faudra se battre pour que ce taux reste le plus bas possible.  Si une combinaison Langue/Pays a un fort taux de rebond par rapport à votre moyenne générale, il faudra réfléchir à la raison de ces brusques sorties.  Ces visiteurs sont peut-être tout simplement déçus que vous n’offrez pas votre service dans leur langue.  Certains visiteurs n’aiment pas faire un effort de traduction ou sont tout simplement peu linguiste eux-même et ne se satisferont pas d’une traduction anglaise.  Cela peut valoir la peine de vérifier l’accessibilité de vos services sur le territoire en question et de lancer la langue dans la foulée.

analytics-taux-rebond

  • Page par visite –  Nombre moyen de pages qu’un internaute va visionner sur votre site.  Si une page unique, il est d’ailleurs comptabilisé dans le taux de rebond.  Si vous arrivez à cibler une langue, vous pourrez essayer de mieux comprendre quelles pages ont été la destination finale en recoupant les variables avec celles de Comportement > Contenu de site.  Ainsi, si les anglophones d’amérique ont tendance à cheminer vers la page la plus simple à comprendre (« contact »?) cela montre qu’ils sont intéressés mais n’arrivent que difficilement à naviguer sur votre site francophone et cherchent d’autres médias pour intéragir avec votre société.

nombre-pages-visite

  • Durée moyenne de la visite – statistique très interessante, cela représente généralement l’intérêt qu’à l’internaute moyen pour votre site.  Plus la durée s’allonge, plus il lit l’information disponible.  Recoupé avec les pages visitées, vous verrez le contenu qui les a intéressé.  Servez-vous en pour savoir quelles pages sont à traduire en priorité et à mettre en production immédiatement.  Cela ouvre toutefois un autre débat: devez-vous envisager une version identique entièrement traduite ou version restreinte et compacte de votre site pour vos nouvelles langues.  Nous y reviendrons.

temps-visite-site

  • Taux de conversion – Une des plus puissantes possibilité d’Analytics, provient de la  fonction d’Objectifs.  Elle vous permet de définir des conclusions d’actions cibles pour votre site.  Par exemple, vous vendez en ligne, il s’agira de la page de remerciement d’un achat ou de téléchargement de votre application, vous recrutez des abonnés, la page de confirmation d’enregistrement…  Après avoir défini vos différents objectifs (attention, ils sont souvent multiple et cela, quelque soit votre activité), vous pourrez analyser le cheminement des  internautes qui vont au bout de la démarche que vous avez mis en place.    Là, le croisement est clair avec les langues: des langues mineures qui convertissent malgré le fait que votre site ne soit pas disponible dans leur langue vous laisse à penser que les langues en question ont un fort potentiel.

Premières conclusions des analyses linguistiques de vos visites

Nous approfondirons bientôt l’utilisation d’Analytics pour vos réflexions de langue.   Toutefois, vous devriez déjà pouvoir observer le comportement des visiteurs parlant des langues différentes que celles proposées par vos sites et en déduire trois scénarios:

  1. Aucun intérêt – les taux de visite sont faibles, la qualité des visites basses (taux de rebond, temps…), votre approche marketing et logistique difficile.  Abandonnez de suite la traduction de vos pages dans ces langues,
  2. Potentiel mitigé – vos taux de visites sont faibles mais la qualité laisse à croire qu’une traduction de vos pages et services susciteront de bons taux de conversion.  Calculez votre retour sur investissement et foncez selon sa fiabilité,
  3. Potentiel confirmé – vos taux de visites sont déjà honorables, la qualité confirmée par un taux de conversion supérieure à votre moyenne générale.  N’hésitez plus, le coût de traduction et de gestion sera largement couvert par une explosion de l’exposition dans les résultats de moteurs de recherche et du taux de conversion.
08 Nov 2013

Utiliser Google Analytics pour ses stratégies internationales

Google Analytics est très probablement l’outil d’audience de votre site, c’est en tout cas l’outil le plus répandu sur le Web pour suivre le trafic de pages Web.  Si vous ne l’avez pas encore, je vous le conseille fortement car il est gratuit et complet.  Il peut venir en complément de vos autres outils car facile à ajouter.

Si vous ne savez pas l’installer, vous trouverez la démarche sur le support Google.  Attention, les données ne seront pas rétroactives et vous devrez patienter quelques semaines avant de pouvoir en exploiter les données.

Analytics comme outil de décision

outils stratégie international AnalyticsIl y a d’innombrables données exploitables dans Analytics.  C’est en creusant qu’on développe une expertise de ses outils et pouvons en tirer des conclusions pertinentes.  Plus vous fouillerez, recroiserez les statistiques, plus vous serez capables d’avoir une analyse complète et d’en déduire un plan d’action.

Pour le SEO international, vous utiliserez particulièrement les menus d' »Audience » « Langue » et « Origine géographique ».  Comme nous allons le voir, ils fournissent de sérieuses pistes de développement pour vos langues et pour vos expansions commerciales ou de visibilité.

Nous l’avons déjà exposé, il est parfois plus facile d’ouvrir de nouveaux horizons que de gagner des positions sur des mots clés très compétitifs.

Aujourd’hui, nous nous concentrerons sur l’analyse de données pour cibler quelles langues implanter pour vos sites Web.

Avant de passer à une explication plus poussée, je vous conseille, après installation, de:

– Supprimer votre IP des visites,

– Etablir des objectifs de conversion (les différentes pages qui constituent le but ultime de votre site, un achat, un téléchargement ou encore un enregistrement à vos newsletters),

– Créer différents comptes ciblés par langue.

 

Vous êtes maintenant prêts à analyser vos langues de visite.

 

 

16 Août 2013

Traductions, un possible contenu dupliqué en SEO?

Une question revient souvent en référencement international:  « Est-ce que du contenu traduit peut être considéré comme dupliqué par Google? ».

C’est une question sensée en effet.  Les avancées technologiques de Google en terme d’analyse de texte lui permettent de rapidement détecter un contenu similaire, quelque soit la langue.  Matt Cutts répond toutefois dans une vidéo du 18 août 2011 que cela ne déclenche pas de pénalités en référencement si c’est effectué proprement.

Traductions de vos contenus pour vos sites

 

La traduction S.E.O. de qualité

C’est du bon sens et vrai pour le contenu d’une langue unique.  Un bon texte est un texte écrit avec soin, composé de contenu de qualité et thématisé (le fameux « le Contenu de qualité est roi »).  Tout comme vous devez vous efforcer de bien rédiger vos articles et vos textes de site, il faudra effectuer une traduction de qualité pour vos versions internationales.  Si vous ne maîtrisez pas parfaitement la langue, ne tentez pas de traduire vous même mais recrutez plutôt un traducteur à la hauteur de la complexité de votre contenu.

Pourquoi à la hauteur?  Parceque si c’est un simple article de blog, la plupart des natifs pourront vous le traduire avec une qualité et une formalité acceptable.  Si toutefois, vous avez du texte spécialisé, légal ou technique, il faudra faire appel à un spécialiste.  L’extrême est bien sûr de la traduction technique ou scientifique que peu de traducteurs sont capables d’effectuer avec succès (oui, c’est difficile de transcrire un texte que vous ne comprenez pas dans votre propre langue).

Pour trouver vos traducteurs, il existe une foule de places de marché freelance.   Vérifiez donc juste le niveau de vos sous-traitants et méfiez-vous des prix cassés: le sous-traitant passera le temps qu’il jugera utile selon la contrepartie financière qu’il reçoit et si vous avez fait appel à lui, c’est que vous aurez peut-être du mal à valider la qualité de son travail.

Vérifiez la compétence de vos traducteurs

Le cas des traductions automatisées

Google Translate, Bing Translator et d’autres vous proposent des traductions automatisées.  Matt Cutts met en garde contre cette génération de contenu qui sera considérée comme du spam. La qualité de ces solutions de traduction, même ayant grandement évolué ces dernières années, n’est pas à la hauteur des attentes de vos internautes (vous reconnaissez immédiatement ces textes mal foutus, remplis de non-sens, de mots à double connotation…).

Le conseil est donc, au lancement d’une nouvelle langue, de générer le contenu mais d’en bloquer l’accès par votre robot.txt jusqu’à ce que vous ayez utilisé une traduction propre effectuée par un professionnel.

La traduction automatisée de vos contenus est un risque SEO

 

La vidéo de Matt Cutt répondant à la question « des traductions multilingues d’un contenu à travers différents sites web peuvent-elles déclencher la pénalité de contenu dupliqué? »

Source GoogleWebmasterHelp

12 Juil 2013

Cartographie du SEO international par MOZ

MOZ, la « référence américaine » du référencement et anciennement SEO MOZ (parcequ’ils se définissent aujourd’hui comme eMarketeurs et plus spécialistes SEO), vient de publier une liste graphique de tous les points à valider pour faire du référencement international.

C’est bien fait et très intéressant à analyser.  Je vous mets le long jpeg en fin d’article mais vais vous en traduire et commenter les grandes lignes.

 

1. Avez-vous potentiel un potentiel SEO International?

  • Vérifiez le traffic d’autres pays et de langues grâce à Analytics – en effet, c’est une bonne idée de voir si une partie de vos visiteurs font déjà l’effort de venir vous lire dans votre langue.  C’est ainsi qu’Exapro à par exemple lancé le polonais et le turc.  Attention toutefois, c’est une belle piste mais vous aurez peut-être intérêt à la confirmer par une rapide étude marketing.  Certains pays ne pourront pas acheter vos produits ou services.

 

  • Vérifiez votre visibilité organique dans d’autres pays – c’est utile de voir votre actif actuel sur une série de mots clés et vous servira, comme nous le verrons plus bas, à étudier l’évolution de votre positionnement.  Certaines langues ou pays sont plus faciles à « attaquer » et vous vous y positionnerez rapidement dans les 3 premiers résultats.  D’autres en revanche, vous donnera du fil à retordre.

 

  • Faites une recherche de mots clés – vous pourrez valider les taux de traffic de votre tête de traîne.

 

Après cette première série de questions, vous saurez s’il faut vous lancer ou s’il faut juste sécuriser par exemple vos noms de domaines locaux.

 

2. Comment pouvez-vous cibler votre audience Web internationale?

  • Identifiez votre cible web internationale – c’est l’idée que j’exposais précédemment.  Avez-vous les moyens de fournir vos services ou produits localement.

 

  • Comprenez vos le comportement et caractèristiques de vos audiences internationales – une étude démographique marketing sera utile.  C’est tout simplement du bon sens marketing: ne vous jetez pas dans une bataille sans avoir reconnu le terrain au préalable.

 

  • Analysez l’Industrie et vos compétiteurs – en gros, étudiez l’environnement actuel sans oublier de prévoir son évolution.  Si vous pénétrez le Web local, des acteurs locaux réagiront et seront peut-être en mesure de rapidement devenir de sérieux concurrents (il s’agit tout simplement du concept marketing de barrières à l’entrée).

seo-referencement-global

3. Comment développerez-vous un site international pour votre nouvelle cible?

  •  Choisissez une structure internationale pour vos cibles – je ne reviendrai pas en détail la dessus puisqu’ayant traité en large le sujet dans mes précédents articles.  Toutefois, il s’agit de prendre la bonne décision à la racine (sans faire de mauvais jeux de mots) pour vos noms de domaine.

 

  • Donner une saveur locale à vos contenus et votre structure – oui, nous ne sommes plus à l’époque de la colonisation et vous devez essayer de réellement vous mettre dans la peau de votre cible locale.  Toujours et encore cette idée si chère à Google, de fournir de la qualité à vos lecteurs.

 

  • Faites une structure simple, claire et agréable pour votre site international  – c’est souvent en ajoutant grossièrement un lien vers une nouvelle langue que certains sites perdent confiance dans le potentiel de sa cible internationale.  Faire une version locale ou étendre vos sites linguistiquement ne doit pas être fait à la légère.  Vous devrez y investir certains moyens (votre précieuse resource de temps entre autre).

 

  • Utilisez la balise hreflang et le rel= »alternate » – c’est aussi un sujet déjà abordé dans un article récemment.  Ne faites pas d’erreur de code!

 

  • Utilisez la langue pour votre contenu meta – idem, précisez bien que vous travaillez dans une langue différente.  Oubliez les bêtes copiés collés de code HTML.

 

  • Pénétrez les communautés locales – n’oubliez pas les réseaux sociaux.  C’est certainement là que vos concurrents auront un avantage solide.  Développez rapidement votre nombre de fans et n’oubliez pas de dynamiser et encourager les commentaires dans la langue.

 

  • Pour les sites géolocalisés, géolocalisez! – en utilisant par exemple les Webmaster tools pour préciser votre cible.

 

  • Utilisez des adresses IP locales – là, avec le cloud, les leaders internationaux de l’hébergement, ca peut devenir un vrai casse-tête.  Personnellement, en optant pour 1&1.fr, je n’envisageais pas que mon adresse IP serait allemande…  Nous avons d’ailleurs fait plusieurs tests sur nos blogs Exapro qui n’étaient pas très concluants en la matière.

 

3. Comment mesurer votre SEO international?

  • Suivez vos différentes versions de manière, indépendante – votre ami Analytics vous le facilite en vous permettant de faire plusieurs codes pour chacune de vos versions.  Je vous conseille d’avoir en général 3 codes: un pur pour tous vos sites (ca vous donnera des statistiques brutes), un optimisé pour l’ensemble de vos sites (pour par exemple exclure vos propres IP), et un pour chaque version (pour permettre des analyses ciblées et vous éviter de faire des erreurs d’interpretation sur des segments un peu compliqués).

 

  • Suivez votre visibilité dans les moteurs de recherche – rien de très nouveau, si vous avez travaillé vos mots clés lors de l’analyse initiale, faites en bien le suivi pour confirmer votre évolution.  Modifiez aussi les mots clés au fur et à mesure que vous avez développé un sens plus aiguisé de l’environnement Web linguistique ou local.

Voilà pour l’ensemble de l’analyse.  Merci à Aleyda Solis pour cette infographie qui a le mérite, une fois n’est pas coutume, d’aborder le marketing international par des pros américains.

 

N’hésitez pas commenter!!

 

L’infographie, source: Aleyda Solis – MOZ – 26/06/2013

seo-international