Changement de nom de domaine : Les points SEO à respecter


Changement de nom de domaine : Les points SEO à respecter

Il n’est pas rare qu’un site web ait plusieurs noms dans sa vie. Il est souvent signe d’évolution stratégique tant pour un site particulier que professionnel. A titre d’illustration, nous avons assisté mi-septembre à la modification du site gdfsuez.com pour devenir engie.com. Ce changement n’est pas sans hasard, la crise du gaz actuelle en Europe a amené la société à devoir séduire les pays émergents, s’affirmer comme un groupe important sur le marché de l’énergie en se restructurant, et sans doute gommer son ancienne dénomination, GDF-Suez, peu mémorisable et prononçable dans les autres langues.

Cela nous laisse en droit de penser que la transition des pages de l’ancien domaine vers le nouveau a dû être un travail assez conséquent et suffisamment risqué en terme de SEO. Le risque majeur étant la perte de positionnement dans les résultats de moteurs de recherche mais également l’obsolescence des liens retours vers le nouveau site.

Choisir son nom de domaine

Quels sont les différents points SEO à respecter ?

Le premier étant de respecter au maximum l’architecture du site. Si celui-ci change de manière brutale aux yeux de l’internaute, ce dernier peut avoir par exemple le sentiment de ne pas être sur le site web où il avait l’habitude de se rendre, de perdre ses repères. De plus, l’augmentation ou la diminution du nombre de liens internes sera concomitant avec le changement du nom des url qui, ne l’oublions pas, peuvent être présentes sur le reste de la toile en guise de liens retours. Par exemple, si vous décidez de supprimer une rubrique que nous nommerons “découvrez notre histoire”, et que parallèlement, plusieurs sites référents de qualité ont des liens pointant vers cette rubrique, le trafic anciennement générer par ce site sera perdu.

Cela nous amène au point suivant : Corriger les backlinks ou liens retours des sites web mentionnant l’ancien nom de domaine. Il faut impérativement contacter au maximum ces sites pour les inciter à modifier l’url et pourquoi pas en profiter pour leur demander d’insérer de nouveaux liens là où ils vous citent. Vous pouvez aussi faire en sorte d’obtenir rapidement quelques liens issus de sites de référence, ils vous permettront d’apporter une certaine crédibilité à votre nouveau nom de domaine. Il suffit alors de simplement leur communiquer vos nouveaux liens.

Ensuite, il est vivement de conseillé de faire des redirections permanente de chaque page de l’ancien site vers la nouvelle page correspondante. Une redirection 301 indique aux robots indexeurs le nouvel emplacement de la page et ainsi le positionnement de vos pages sera conservé.

Il faut bien évidemment prévenir Google via Search Console du changement de nom de domaine ainsi que préparer un sitemap avec les nouvelles URL et les soumettre aux différents moteurs de recherche pour accélérer l’indexation des nouvelles pages qui pourront éventuellement faire apparaître des erreurs gênants l’indexation. Un suivi régulier doit alors être mis en place.

Enfin, il faut tester le site d’un point de vue SEO on-site avant sa mise en ligne :

      Mes zones chaudes sont-elles optimisées :

  • Mes url intègrent-elles les mots-clés principaux de la page ?
  • Ces mots sont-ils bien séparés par des tirets, ni trop longs et sans caractère spéciaux ?
  • Qu’en est-il de mes balises Title, H1,H2, mes balises de mises en forme (em, strong), attributs alt des images ?

C’est ainsi l’occasion de refaire un audit seo complet de votre site.

Vous voilà enfin prêt à attaquer sereinement votre changement de nom de domaine.

Write a Comment