Comprendre et analyser le trafic direct sur votre site


Comprendre et analyser le trafic direct sur votre site

À propos

Si vous et votre entreprise avez compris l’importance d’une analyse de données efficace, vous utilisez probablement l’outil Google Analytics afin de suivre et de comprendre les origines du trafic sur votre site. Découvrons ensemble les caractéristiques du trafic direct, et comment l’analyser de façon efficace.

De façon générale, Google Analytics vous offre une vue des différentes sources de trafic principales sur votre site :

 

  • Le trafic « organique », en provenance des moteurs de recherche.
  • Le trafic « référent » correspondant à des sites qui dirigent du trafic vers le vôtre.
  • Le trafic « social », en provenance des réseaux et sites sociaux.
  • Le trafic « direct », qui correspond en théorie à l’accès à votre site via une fonction « favoris », ou une saisie directe de l’url de votre site.

Mais entre théorie et pratique, il y a parfois un gouffre que l’informatique n’est pas encore en mesure de combler complètement.  En effet, dans la réalité, le contenu du trafic direct visible dans Google Analytics n’est pas si simple à analyser.

Le trafic direct : pas si direct que cela ?

Dans certaines situations, Google et son outil de tracking ne sont pas en mesure de qualifier correctement les origines d’une source de trafic. Et dans ce cas précis, c’est dans la catégorie trafic direct que Analytics va enregistrer ces sources de trafic inconnues.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, outre la saisie directe du nom de domaine et l’accès via les favoris, d’autres cas de figure plus ou moins courants peuvent indiquer par erreur un trafic direct sur votre site.

 

Par exemple, si votre site utilise un protocole http:// et qu’un utilisateur y accède par le biais d’un site utilisant un protocole sécurisé https://, Google Analytics ne sera pas capable d’analyser l’origine de cette visite, et le qualifiera par défaut comme une source de trafic direct.

De la même façon, si des utilisateurs accèdent à votre site via un lien présent dans un de vos emails, il est possible que celui-ci se retrouve par erreur dans la catégorie trafic direct des données Google Analytics.

Autant de situations qui peuvent, à terme, fausser votre analyse du trafic de votre site et altérer votre efficacité.

Heureusement, à tout problème existe sa solution. Et Google Analytics offre des possibilités efficaces de corriger ces situations et vous permettre de qualifier plus précisément les sources de trafic sur votre site.

La solution : les campagnes personnalisées

Comme nous avons vu précédemment, une certaine partie du trafic originaire de vos campagnes e-mailing peut se retrouver catégorisée par erreur en tant que trafic direct. Une situation particulièrement dommageable qui vous empêche d’obtenir une visibilité précise du succès de vos campagnes publicitaires ou de vos newsletters.

Guide pratique : mettre en place un suivi de campagne personnalisée

En mettant en place un système de campagne personnalisée, Analytics permet de contourner ce problème. Cet outil consiste à générer un lien spécifique à votre campagne, et à mettre en place un tracking précis du trafic vers ce lien précis.

Etape 1 : Générer votre URL personnalisée.

Facile d’utilisation, l’outil de création d’URL ne demande que quelques minutes et quelques informations afin de créer un lien que vous devrez ensuite utiliser pour chaque campagne.

 

Etape 2 : Utiliser votre url personnalisée pour votre campagne.

Après avoir rempli ces champs, vous obtiendrez un lien sous la forme suivante : http://www.monsite.com/?utm_source=ma-source&utm_medium=mon-support&utm_campaign=ma-campagne

Il vous suffit d’utiliser ce lien dans votre campagne e-mailing. Pensez au préalable à vérifier que le lien généré dirige bien vers la page voulue sur votre site.

Etape 3 : Suivre votre trafic sur Google Analytics.

Une fois votre campagne lancée avec le partage de ce lien, vous serez en mesure de tracker le trafic lié à cette campagne. Vous verrez alors votre campagne s’afficher comme une nouvelle source de trafic, et ainsi avoir accès à des données précises pour en mesurer le succès.

Cas particulier: les visites à partir d’un autre sous-domaine ou du domaine principal

A ces cas de figure relativement courants, vient s’ajouter un cas particulier bien précis. En effet, si votre site dispose d’un nom de domaine principal et de un ou plusieurs sous-domaines, le trafic entre sous-domaines est automatiquement catégorisé par Google Analytics comme du trafic direct. Heureusement, la firme californienne a tout prévu pour une nouvelle fois contourner cette situation qui pourrait fausser vos résultats :

  • Vérifier votre liste d’exclusion des sites référents. Par défaut, Google exclu les sites d’un même domaine de la catégorie « référent ». Pour cette raison, ces visites sont considérés comme du trafic direct. Vous pouvez retirer vos différents sous-domaines de cette liste, et les retrouver dans la catégorie trafic « référent ».
  • Mettre en place un système utilisant un ID de tracking pour chaque sous-domaine.

 

Malgré la puissance des résultats analysés et des retombées pour votre entreprise, le monitoring de trafic n’est donc pas un long fleuve tranquille.

Sources : 

Understanding Direct Traffic in Google Analytics

https://moz.com/blog/cross-domain-subdomain-tracking-in-google-analytics#ids

 

Thomas
Je m'appelle Thomas Bordier et travaille dans le Marketing Web depuis plus de 18 ans avec comme principale activité, la gestion des places de marché Exapro. Spécialisé en Webmarketing et en référencement Internet, je propose mes services de consultant à plusieurs partenaires privilégiés.

Write a Comment