Comprendre Adblock et ses conséquences pour votre site web


Comprendre Adblock et ses conséquences pour votre site web

Créé en 2006 par Wladimir Palant et comptant aujourd’hui plus de 300 millions de téléchargements, Adblock tend à être l’extension de navigateur la plus populaire sur Internet. Comme son nom l’indique, il bloque une variété d’annonces selon une liste importante de critères précis qui déterminent si vos publicités peuvent être catégorisées dans la « blacklist » ou la « whitelist ». Mais il peut également bloquer les choses nécessaires afin de mener des campagnes de marketing et re-marketing réussies, ou encore le suivi de partage vers les différents réseaux sociaux. Multipliez cela par chaque utilisateur qui recherche vos mots-clés et qui ne trouveront pas votre site dans les résultats de recherche – et vous allez commencer à voir beaucoup d’argent glisser entre votre doigts de webmarketer.

Pour de nombreux sites web, les annonces sont une source de revenus parfois importante (notamment pour certains blogueurs et blogueuses qui vivent grâce à elles), à tel point que certains blogs et sites ont mis au point des expériences créatives pour contourner ce problème – mais il n’y a pas encore de méthode définitive mise au point pour « bloquer le bloqueur ». Certains vous diront qu’un internaute qui utilise Adblock n’est pas un client perdu car en faisant ce choix de l’utiliser, il ne cliquera jamais sur vos annonces de toute façon.

Les critères de non-blocage Adblock

Dans une interview donnée avec l’investisseur principal d’Adblock, Tim Schumacher, celui-ci a déclaré commencer à rendre certaines annonces acceptables pour de grandes entreprise (Twitter, Google, et peut-être même Facebook).

« Nous aimerions collaborer avec vous pour concevoir une publicité acceptable, non-intrusive qui puisse se conformer à nos directives et l’intégrer à notre whitelist ».

Quelques critères de non-blocage d’annonces….

  • Les annonces ne doivent pas perturber le flux de lecture naturelle de l’utilisateur.
  • Elles doivent être placées au-dessus, le côté ou en dessous du contenu primaire
  • Les annonces doivent être identifiables comme étant des annonces et distinctes de tous les autres contenus.
  • Elles ne doivent pas tromper les utilisateurs en pensant que celle-ci fait partie du contenu principal.
  • Les annonces doivent être identifiées grâce au mot « publicité » ou un équivalent.

….pour différents types

  • Les annonces textuelles

Les annonces textuelles destinées à un usage excessif de couleurs et / ou d’autres éléments pour attirer l’attention ne sont pas autorisés.

  • Les annonces illustrées

Les annonces illustrées statiques peuvent être considérées comme acceptables, selon une évaluation de leur discrétion en fonction de leur intégration sur la page Web.

Retrouvez tous les détails sur ces critères adblock ici.

Néanmoins, même si une annonce répond à ces critères, il n’y a aucune garantie qu’elle ne sera pas bloquée….

Des alternatives gratuites mais aussi payantes…

Parallèlement, Adblock a des contrats conclus avec certains éditeurs d’annonces qui seront considérées comme acceptables – Comment ? – Ces entreprises paient pour le privilège de ne pas voir leurs annonces bloquées. (Cela ressemble à une rançon…).

Aucune balle d’argent n’a jusqu’à présent surgit pour aider les éditeurs de site web face au défi croissant que représentent les adblockers, et par conséquent, peu d’entre eux semblent avoir déjà pris des mesures. Pour la plupart des éditeurs, une des meilleures opportunités semblent être de travailler avec des entreprises qui ont payé les frais « whitelist ».

De nombreuses entreprises présentes sur le web refusent de rester silencieuses sur la question. Certaines, comme PageFair , ont jailli jusqu’à laisser les éditeurs calculer le coût et le pourcentage de perte de revenus causé par les adblockers.

La seule façon de savoir si vos annonces sont bloquées reste d’installer Adblock sur votre propre navigateur et de tester vos pages en l’activant puis en le désactivant.

Les Adblockeurs sont bons pour votre trafic organique

Finissons cet article par une bonne nouvelle ! Qui dit suppression des annonces sponsorisées dans Google dit davantage de visibilité dans les résultats naturels et donc de trafic organique potentiel pour votre site.

 

 

 

 

Google Adwords a récemment supprimé les annonces latérales et ajouté un quatrième lien sponsorisé (et fait notamment des essais sur l’augmentation de leur police et taille sur votre navigateur). Ainsi, au lieu de n’avoir qu’un ou deux liens naturels visibles avant de descendre vers le bas de la page, plusieurs liens s’offrent à l’internaute et il se pourrait bien qu’un lien menant vers votre page y figure si vous avez correctement optimisé votre site web.

Et vous, que pensez-vous d’Adblock et de son impact pour les entreprises/internautes ? Quel futur pouvons-nous prévoir pour les annonces publicitaires ?

Thomas
Je m'appelle Thomas Bordier et travaille dans le Marketing Web depuis plus de 18 ans avec comme principale activité, la gestion des places de marché Exapro. Spécialisé en Webmarketing et en référencement Internet, je propose mes services de consultant à plusieurs partenaires privilégiés.

Write a Comment