Le plan de tracking au secours du monitoring

Suivre le trafic de son site web ne se résume pas seulement à observer son nombre de visites, de visiteurs, de pages vues ou encore le temps passé sur chacune d’elles. L’outil Google Analytics offre bien plus de possibilités et permet de suivre précisément le parcours de vos visiteurs à l’aide de petits bouts de codes, appelés « tags »,  insérés sur chaque page de votre site. La présence de ce tag – ou marqueur, en bon français-  est particulièrement utile, mais leur multiplication entraîne rapidement un manque de visibilité, et augmente le risque de se perdre parmi les résultats obtenus. Voilà pourquoi un plan de tracking – aussi appelé plan de taggage – est nécessaire pour décrire leur organisation et leur processus d’implémentation.

Définition d’un tag

Avant d’aborder le sujet du plan de tracking, il convient de définir ensemble ce qu’est un tag. Un tag –  ou marqueur – est une courte particule de code que vous ajoutez à un lien. Lorsqu’un internaute cliquera sur celui-ci et atterrira sur la page de destination de votre site, des informations précises et précieuses seront transmises à votre solution web analytics. Imaginons que vous ayez mené une campagne Adwords et que vous désirez savoir quelle annonce précise a dirigé un internaute vers la page contact de votre site. Vous avez donc renseigné l’URL de destination dans l’annonce mais en ajoutant un tag vous saurez précisément laquelle. L’exemple suivant montre à quoi ressemblera une URL taggée : www.votresite.com | url : utm_src=adwords&utm_campaign=contact&utm_medium=cpc. 

Définition d’un plan de tracking

Avant de rentrer dans des détails pouvant sembler complexes à première vue, il est primordial d’appréhender correctement la base du sujet. Un plan de tracking (ou de taggage) est un document présentant l’organisation et le processus d’intégration des tags issus de solution web analytics sur un site web et permettant l’analyse d’audience d’un site web. Il s’agit donc d’un document de référence pour ne pas oublier ce qu’il est important de tracker et la manière de le faire. Cela prendra plus ou moins de temps selon la complexité et les besoins de votre récolte de données, mais vous fera gagner du temps par la suite. Libre à vous de choisir le logiciel que vous souhaitez, mais comme souvent Excel fera parfaitement l’affaire.

Le déroulement de la création d’un plan de tracking

1/ Comme toujours, la définition de vos indicateurs clés de performance (KPI) est impérative pour savoir ce sur quoi vous allez travailler. Il existe une infinité de suivis possibles, que ce soit la confirmation de l’envoi d’un formulaire de contact, d’un achat, de l’inscription à une newsletter, d’une demande de rappel et bien d’autres. Une fois vos KPI définis, décortiquez l’architecture de votre site pour obtenir une vision d’ensemble de sa structure et classez-la sous forme de groupes, catégories ou sous-catégories.

2/ Nommez précisément les pages et attribuez leurs un tag précis et nommé que vous allez utiliser. Chaque élément d’une page web peut faire l’objet d’un tracking précis mais attention à ne pas tracker tout et n’importe quoi. Ce mapping de tags est une étape décisive avant tout paramétrage de votre solution de monitoring comme Google Analytics.

3/ Recontrôlez la pertinence de votre plan avant de passer à son intégration.

La création de vos URLs pour votre plan de tracking

Google vous facilite la tâche avec son outil gratuit de création d’url, avec lequel vous pourrez configurer chacune d’entre elles.

 

Explications des différents paramètres que vous pouvez suivre:

 

Une fois cela effectué, il vous reste à créer vos segments d’audience personnalisée dans la solution Google Analytics:

 

Un plan de bataille pour une analyse fine de votre trafic

Bien qu’une solution telle que Google Analytics vous propose des bouts de tracking à coller facilement sur vos pages, un vrai plan de bataille est nécessaire et vous serez surpris de voir que vous pouvez obtenir des données auxquelles vous n’auriez jamais eu accès sans ce plan de tracking. En effet, ce dernier vous permettra entre autres de récolter des données concernant:

Le maître mot est donc la rentabilité que ce soit en terme d’argent et de temps. Ce plan de taggage vous rappellera ce que vous suivez, où vous le suivez sur votre site et optimisera la récolte de données.

Mais gardez à l’esprit que celui-ci va évoluer au fil du temps selon vos besoins ou les besoins de votre client, l’évolution du site internet (nombre de pages, nouvelles catégories, nouvelle langue…), il est donc important de le mettre à jour au fur et à mesure de votre vie digitale.