Comment réduire le taux de rebond de votre site ?


Comment réduire le taux de rebond de votre site ?

Ah ce fameux taux de rebond que nous pouvons observer sur des solutions web analytics et qui nous amène à nous gratter la tête pour savoir d’où il peut bien provenir ! Angie Engage vous apporte des explications et quelques solutions pour mieux appréhender cet indicateur web à ne pas négliger pour vos conversions web, marchandes ou non.

Qu’est-ce-qu’un taux de rebond ?

Un taux de rebond peut se définir comme étant le pourcentage de visites où le visiteur est arrivé sur une page de votre site web puis l’a ensuite quitté sans avoir consulté d’autres pages. Nous pourrions le voir comme une metric d’intérêt pour votre page ou votre site.

Il ne faut cependant pas le confondre avec le taux de sortie qui correspond au nombre de fois où les visiteurs ont quitté votre site depuis une page ou un ensemble de pages spécifiques mais en ayant très probablement visité d’autres pages auparavant.

Aussi, un utilisateur peut rester 10 minutes sur votre page avant de quitter le site sans pour autant lire votre contenu (onglet resté ouvert, pause café…) mais ce temps ne pourra être calculé que si l’internaute visite au moins deux pages de votre site.

Un taux de rebond élevé est-il toujours un mauvais signe ?

En un mot, non, cela dépendra du type de site et de vos objectifs de conversion. Un taux de rebond peut varier de 40% à 100% (en général à cause de robots spammeurs) selon le type de contenu que vous produisez.

Par exemple, les personnes peuvent vouloir trouver rapidement un numéro de contact ou vérifier un fait d’actualité. Si le site leur permet de trouver facilement cette information, ils vont le quitter rapidement, poussant ainsi les taux de rebond vers le haut mais remplissant l’objectif de la page.

Un taux de rebond élevé pourrait signifier que votre contenu ne fait pas correctement son travail mais d’autres explications sont possibles.

Néanmoins, si la page à pour but de convertir les visiteurs en acheteur, en inscrit à un webinaire, à une newsletter ou autre, et que celui-ci ne va pas plus loin que la première page, un taux de rebond élevé manifestera la présence d’un réel problème.

En règle générale, il convient de regarder le taux de rebond au fil du temps et non pas à un instant T pour observer son évolution et donc le succès d’une page en particulier.

Taux de rebond et SEO

Google ne peut pas connaître votre taux de rebond même s’il peut théoriquement trouver cette information à partir de millions de sites qui utilisent Google Analytics. Il pourrait alors être un facteur de classement utile qui indiquerait la pertinence de votre page pour la requête spécifique d’un interneute.

Facteur de classement ou non, le débat est ouvert et il pourrait en substance fonctionner ainsi :

  • Si un utilisateur clique sur un lien présent dans les résultats de recherche et menant vers une page web, puis passe un certains temps dessus, il indiquerait que le résultat était pertinent pour la requête. Dans ce cas, Google a bien fait son travail dans le positionnement de cette page.
  • Si un utilisateur clique sur un autre lien, puis retourne rapidement sur la page des résultats de recherche (ou sélectionne ensuite un autre résultat), celui-ci indique que le site n’a pas été utile pour l’internaute . Par conséquent, la page d’un autre site web pourrait mieux correspondre et ainsi gagner en position dans les résultats de recherche.

 

Comment réduire le taux de rebond de vos pages ?

Les facteurs suivants devraient contribuer à réduire les taux de rebond, mais devraient aussi permettre de garder les utilisateurs plus longtemps sur votre site.

1. Un chargement rapide de vos pages

C’est inévitable, personne n’aime attendre qu’une page s’affiche et il est si facile de faire « précédent » pour allez voir un concurrent et de malheureusement laisser une mauvaise image de votre site à l’internaute. De nos jours, vous serez très chanceux si celui-ci vous accorde deux secondes de patience…

En plus d’avoir son importance dans l’expérience utilisateur, il constitue également un facteur de classement pour Google.

2. Des informations claires et accessibles

Rien de plus frustrant que de ne pas savoir où se trouve l’information recherchée une fois arrivé sur une page. Ce point est sans doute très crucial pour les nombreux sites e-commerce qui doivent informer de manière claire l’internaute sur ses produits et l’inciter à passer à l’acte d’achat.

Encore une fois, l’internaute n’hésitera pas à retourner sur Google pour visiter d’autres sites web si la qualité et la quantité d’informations attendues ne sont pas au rendez-vous.

4. Évitez les pop-up et publicités inutiles

Certains sites prennent le risque d’afficher d’entrée des pop-up proposant de s’inscrire à des newsletter ou de recevoir gratuitement un guide ou des informations sur un produit, car ils sont sûrs d’obtenir des leads et des visiteurs qualifiés, quitte à sacrifier les visiteurs simplement curieux.

Cependant, beaucoup seront d’accord pour dire que cela peut paraître très intrusif aux yeux de l’internaute et peut tout simplement le faire fuir.

De même, les annonces publicitaires à la thématique très éloignée du site, les gifs publicitaires, les autoplay audio (mais qui a bien pu inventé ça ?!) font que les internautes se tournent de plus en plus vers les adblockers. Limiter ces techniques fera encore une fois diminuer le taux de rebond de vos pages.

5. Utilisez le linking interne 

L’insertion de liens à l’intérieur de vos articles permet à l’internaute de continuer sa navigation en découvrant de nouveaux contenus liés à la page en cours et de renforcer son sentiment de confiance pour votre site. Vos visiteurs resteront ainsi plus longtemps sur votre site et cela impactera votre taux de rebond.

6. Évitez la pagination

Certains sites web proposent une page au contenu textuel très court où vous devez cliquer sur « page suivante » pour continuer la lecture. En plus d’être très énervant, cela réduit effectivement le taux de rebond car l’utilisateur doit cliquer plusieurs fois pour continuer à lire le contenu.

Mais soyons honnête, cela le gêne plus qu’autre chose et il préférerait tout simplement scroller la page plutôt que de cliquer à plusieurs reprises sur « suivant » et attendre le chargement d’une nouvelle page. De plus, cela gonfle faussement le nombre de pages vues par visiteurs.

7. Optimisez l’UX 

Les utilisateurs peuvent se faire une opinion de votre site en moins de 10 secondes dès qu’ils atterrissent sur une de vos pages. Vous avez donc beau les attirer grâce à votre bon positionnement dans les moteurs de recherche et vos posts sur les différents réseaux sociaux, s’ils se perdent dans la navigation de votre site, si les couleurs, la typographie, la qualité des images ne sont pas au rendez-vous, cela aura été inutile et ils rebondiront à coup sûr.

Par exemple, un site e-commerce qui possède une expérience utilisateur très mauvaise, pourra ne pas inspirer confiance à l’internaute et passer à côté de nombreuses ventes.

8. Votre site doit être adapté aux mobiles

Terminons par un point évident et inévitable aujourd’hui. Si vous souhaitez que les utilisateurs mobiles restent un certain temps sur votre site, assurez-vous qu’il soit responsive design.

Pour résumer

Angie Engage vous donne ainsi quelques conseils pour convaincre vos visiteurs de rester sur votre site et réduire votre taux de rebond mais ils en existent bien d’autres.

Chaque page de destination, c’est-à-dire la page sur laquelle atterri votre visiteur, doit être optimisée en ce sens, car si elle ne fait pas son travail, elle laissera une première mauvaise impression qui risque de ternir l’ensemble de votre site.

Le taux de rebond est donc un indicateur important mais il doit être regroupé avec d’autres metrics tels que le temps moyen passé sur la page, le nombre de pages vues par visiteurs ou encore le nombre de nouveaux visiteurs versus le nombre de visiteurs connus.

Thomas
Je m'appelle Thomas Bordier et travaille dans le Marketing Web depuis plus de 18 ans avec comme principale activité, la gestion des places de marché Exapro. Spécialisé en Webmarketing et en référencement Internet, je propose mes services de consultant à plusieurs partenaires privilégiés.

Write a Comment