Google Analytics: comment exploiter l’outil « Langue »


Google Analytics: comment exploiter l’outil « Langue »

Google analytics installé, des données exploitables déjà récoltées, vous pouvez maintenant analyser vos statistiques de visites.  Pour ce qui est de vos stratégies linguistiques, vous observerez avec intérêt la fonction Langue d’Analytics.

Les visites par langues

L’interprétation la plus directe reste le taux de visite par langue.  Vous y découvrez la langue du naviguateur de vos visiteurs (attention, cela n’est pas forcément la langue maternelle de l’internaute mais c’est généralement significatif de leur habitude de surf sur Internet).  Certaines langues sont définies simplement par un « fr » ou un « en », certaines seront composées, la deuxième mention précisant le sous-groupe linguistique.  Par exemple « fr-fr » concerne les français de France, « pt-br » le brésilien etc.  Cela peut vous être utile afin de définir le style de langue à employer.

Définir sa stratégie de langue grace à Analytics

 

Si vos services ou produits s’adressent à une cible internationale, sans restriction (ex. téléchargement d’un programme ne présentant pas les même limites d’une boutique en ligne livrant au national), vous pourrez rapidement regrouper les différentes statistiques par grandes familles de langue.  Vous pouvez toujours télécharger les données affichées de Google sous Excel pour les travailler.

Sinon, vous aurez intérêt à faire un recroisement avec la localisation pour exploiter plus en détail la finesse de chaque segment.

 

Croiser vos statistiques de Langue et Pays

Pour recouper les langues utilisées par vos visiteurs et leur localisation nationale, il vous suffira d’ajouter une variable secondaire Visiteurs > Pays/Territoire.

 

analytics croisement langue pays

Ainsi, vous pouvez conclure que vos visiteurs anglophones sont principalement américains.  Vous pourrez donc prévoir une version adapté pour l’anglais américain plutôt qu’à celui d’Angleterre ou d’Australie.

Vérifier le niveau de qualité des visites par langue

Le simple montant de visiteurs ne fera pas forcément de votre site un grand succès commercial.  Voici quelques points à observer durant l’étude de chaque famille Langue/Pays:

  • Nouvelles visites – Pourcentage d’internautes visitant pour la première fois votre site, il est utile pour adapter votre ergonomie.  Si le chiffre est élevé, vos premières pages d’entrées devront rester simples, claires et avec des choix restreints.
     Attention, votre but sera de trouver un bon équilibre pour votre activité.  Si vous souhaitez faire un maximum de vente unique (téléchargement du même software dont je vous parlais ci-dessous), vous devrez chercher à maximiser le taux de nouveaux visiteurs par des actions promotionnelles ou votre positionnement sur des mots clés populaires.  Si au contraire vous voulez que les internautes s’habituent à acheter dans votre boutique en ligne, c’est un pourcentage faible que vous viserez mais avec des taux de conversion répétée élevés,

analytics-visiteurs-uniques

  • Taux de rebond – Pourcentage de visiteurs quittant votre site dès la page d’arrivée.  Là, et à part de très rares cas où votre site ne donne qu’une information unique (« appelez nous de suite »?), il faudra se battre pour que ce taux reste le plus bas possible.  Si une combinaison Langue/Pays a un fort taux de rebond par rapport à votre moyenne générale, il faudra réfléchir à la raison de ces brusques sorties.  Ces visiteurs sont peut-être tout simplement déçus que vous n’offrez pas votre service dans leur langue.  Certains visiteurs n’aiment pas faire un effort de traduction ou sont tout simplement peu linguiste eux-même et ne se satisferont pas d’une traduction anglaise.  Cela peut valoir la peine de vérifier l’accessibilité de vos services sur le territoire en question et de lancer la langue dans la foulée.

analytics-taux-rebond

  • Page par visite –  Nombre moyen de pages qu’un internaute va visionner sur votre site.  Si une page unique, il est d’ailleurs comptabilisé dans le taux de rebond.  Si vous arrivez à cibler une langue, vous pourrez essayer de mieux comprendre quelles pages ont été la destination finale en recoupant les variables avec celles de Comportement > Contenu de site.  Ainsi, si les anglophones d’amérique ont tendance à cheminer vers la page la plus simple à comprendre (« contact »?) cela montre qu’ils sont intéressés mais n’arrivent que difficilement à naviguer sur votre site francophone et cherchent d’autres médias pour intéragir avec votre société.

nombre-pages-visite

  • Durée moyenne de la visite – statistique très interessante, cela représente généralement l’intérêt qu’à l’internaute moyen pour votre site.  Plus la durée s’allonge, plus il lit l’information disponible.  Recoupé avec les pages visitées, vous verrez le contenu qui les a intéressé.  Servez-vous en pour savoir quelles pages sont à traduire en priorité et à mettre en production immédiatement.  Cela ouvre toutefois un autre débat: devez-vous envisager une version identique entièrement traduite ou version restreinte et compacte de votre site pour vos nouvelles langues.  Nous y reviendrons.

temps-visite-site

  • Taux de conversion – Une des plus puissantes possibilité d’Analytics, provient de la  fonction d’Objectifs.  Elle vous permet de définir des conclusions d’actions cibles pour votre site.  Par exemple, vous vendez en ligne, il s’agira de la page de remerciement d’un achat ou de téléchargement de votre application, vous recrutez des abonnés, la page de confirmation d’enregistrement…  Après avoir défini vos différents objectifs (attention, ils sont souvent multiple et cela, quelque soit votre activité), vous pourrez analyser le cheminement des  internautes qui vont au bout de la démarche que vous avez mis en place.    Là, le croisement est clair avec les langues: des langues mineures qui convertissent malgré le fait que votre site ne soit pas disponible dans leur langue vous laisse à penser que les langues en question ont un fort potentiel.

Premières conclusions des analyses linguistiques de vos visites

Nous approfondirons bientôt l’utilisation d’Analytics pour vos réflexions de langue.   Toutefois, vous devriez déjà pouvoir observer le comportement des visiteurs parlant des langues différentes que celles proposées par vos sites et en déduire trois scénarios:

  1. Aucun intérêt – les taux de visite sont faibles, la qualité des visites basses (taux de rebond, temps…), votre approche marketing et logistique difficile.  Abandonnez de suite la traduction de vos pages dans ces langues,
  2. Potentiel mitigé – vos taux de visites sont faibles mais la qualité laisse à croire qu’une traduction de vos pages et services susciteront de bons taux de conversion.  Calculez votre retour sur investissement et foncez selon sa fiabilité,
  3. Potentiel confirmé – vos taux de visites sont déjà honorables, la qualité confirmée par un taux de conversion supérieure à votre moyenne générale.  N’hésitez plus, le coût de traduction et de gestion sera largement couvert par une explosion de l’exposition dans les résultats de moteurs de recherche et du taux de conversion.
Thomas
Je m'appelle Thomas Bordier et travaille dans le Marketing Web depuis plus de 18 ans avec comme principale activité, la gestion des places de marché Exapro. Spécialisé en Webmarketing et en référencement Internet, je propose mes services de consultant à plusieurs partenaires privilégiés.

Write a Comment