Les moteurs de recherche dans le monde

Il y a un nombre infini de moteurs de recherches mais aujourd’hui, ceux qui marchent réellement se comptent sur les doigts de la main (RIP les AskJeeves, Lycos, Magellan et autres).  Cela sera certainement le cas jusqu’à ce que Google gagne le combat et dans sa stratégie de monopolie, dégoute définitivement les internautes.  Ces derniers se convertissant alors à de nouveaux moteurs, innovants et indépendants??

Avant que ce cataclysme arrive dans le monde du référencement, il faudra déjà travailler avec les quelques gros qui fonctionnent actuellement.

Moteurs de recherches

Liste des principaux moteurs de recherche

Des parts variables selon les marchés

Bien sûr, notre approche multilingue nous pousse à regarder les parts de marché de chacun.  Si Google est grand gagnant en France avec plus de 90% des recherches, il l’est moins au Québec francophone (78%), beaucoup moins aux Etats-Unis (66%) et définitivement pas en Russie où Yandex reste leader (62%).   Et les moteurs nationaux sont quelques uns à tenir tête à Google.  Voici les principaux résistants:

– République Tchèque avec seznam.cz: 49% (grosse baisse, 62% il y a encore un an où il tenait la dragée haute à Google)

– Chine avec Baidu:  73%

– Russie avec Yandex: 62%

– Corée du Sud avec Naver: 62%

cela démontre l’importance d’une approche par pays où l’on peut rater plus de la moitié des internautes locaux.

Référencement en Pologne et en République Tchèque: deux approches

C’est intéressant de proposer une traduction de son site dans d’autres langues mais encore faut-il être visible sur le marché local.  Si par exemple, vous souhaitez pénétrer le Web polonais, c’est 97.7% des internautes que vous rejoignez avec Google, contrairement au Web tchèque qui reste fidèle à son moteur seznam.cz  avec 49% contre 48% pour Google.  Si vous n’optimisez pas votre référencement sur Seznam, vous raterez donc la moitié du marché tchèque.

Je reviendrai justement sur l’exemple du référencement sur Seznam.cz. et parlerai de ces moteurs aux algorithmes beaucoup moins connus que ceux de Google.

Moteur indépendant tchèque