Les moteurs de recherches tchèques

Toujours dans la série d’une approche de référencement très ciblée pour un marché de niche, nous continuons l’exemple du Web tchèque.  Ce dernier est en effet relativement atypique avec Google et le moteur Seznam.cz se partageant une grosse part du monde des recherches Internet.  Avec quasiment 50% des parts chacun, le combat vient de s’égaliser entre les deux principaux acteurs du marché.

Bataille des moteurs de recherche

Des petits moteurs tchèques qui perdent de la vitesse

Depuis l’explosion du Web tchèque dont je parlais à l’occasion d’un article sur le e-commerce tchèque, quelques moteurs s’étaient battus pour gagner la confiance des internautes.  C’est Seznam qui s’était imposé avec 67% des recherches il y a moins d’un an.  Voici un historique des acteurs locaux:

Atlas.cz crée en 1997 avait bénéficié d’un partenariat avec Microsoft mais comme on le sait pour ce qui est des navigateurs comme des moteurs de recherche, ca n’est pas le meilleur allié pour survivre sur le long terme.  En 2008, Atlas a été intégré à un autre portail, Centrum.

Atlas, ancien moteur racheté par Centrum

Centrum.cz est un portail généraliste crée en 2000 ayant connu dans un premier temps une belle croissance.  Lui aussi a tenté un rapprochement avec des outils Web tels que Skype qui devait lui assurer un futur prospère.   C’est toutefois l’acquisition de Stahuj.cz, une plateforme de téléchargement de drivers et autres logiciels qui permet véritablement à Centrum de subsister aujourd’hui à travers des services transversaux… et de sortir du combat des moteurs de recherche en abondonnant son moteur de recherche Internet à Google.

Centrum.cz portail Internet tchèque

Jyxo.cz était un moteur particulièrement adapté aux recherches en diacritiques tchèques et qui permettait une recherche efficace dans les documents PDF, Word et autre en langue tchèque.  Le moteur est mort toutefois sans éclat ni grand rachat.  La société existe toujours mais a visiblement revendu une partie de sa technologie à Seznam.

Moteur de recherche textuel

Morfeo.cz était aussi un moteur en « fulltext » utilisant la technologie open source de Sherlock Holmes.  Sans recherche graphique, le moteur était particulièrement adapté à des recherches purement textuel.  En 2011, le moteur est mort et à été renvoyé vers Centrum.cz.

Morféo, un autre moteur de recherche défunt

 

 

La recherche Web tchèque après la bataille

Aujourd’hui, il ne reste donc plus que les gros moteurs internationaux et le géant local Seznam qui se partagent les recherches du Web tchèque.    J’étais jusqu’ici heureux de pouvoir citer la Tchéquie comme un des pays où un moteur local était encore leader.  Cela n’est plus vrai aujourd’hui…

A fin septembre 2009, Seznam avait environ  54% contre 33% pour Google, 2.5% pour .  Début 2011, Google dépassait Seznam avec 51% des recherches.  Centrum continue d’attirer dans les 6% des recherches incluant Atlas.  Bing n’a qu’une part infime du marché.

Note: Attention, tous ces chiffres ne sont pas toujours bien évalués en République Tchèque et manquent de mise à jour.

Une conclusion toutefois, si vous voulez référencer votre site en tchèque, il vous faudra optimiser vos efforts sur Seznam dont l’algorithme est bien différent de celui de Google.  J’y reviendrai.

Ah, dernière petite anecdote.  J’ai rencontré Google République Tchèque et leur ai posé la question de leur ambition face à Seznam.  Avec une belle retenue, on m’a répondu que Google ne voulait en aucun cas s’attaquer à Seznam, ce géant de 800 employés alors que Google République Tchèque n’emploie que 30 personnes.   Cela explique mal les moyens publicitaires que le géant de Mountainview a mis en place pour s’implanter: spots télé, affiches et billboards…  J’aimerai poser la même question aux gérants de Seznam…

Portail Seznam, le petit chien survivra-t'il au quadricolor de Google